Stockholm, terre de vikings

La capitale d’un pays présente toujours un autre visage que sa province. Nous connaissons la douceur de ses côtes, l’immensité de ses étendues boisées, ses multiples fjords et lacs au coeur desquels sont nichés de petits bijoux de villages, ses fermes et sa campagne. Pour le moment, la ville la plus grande que nous ayons vu est Göteborg qui nous a semblé dynamique et jeune mais aussi assez petite.
De Stockholm nous savons peu de choses si ce n’est que la culture du design devrait s’y retrouver.
Notre arrivée en milieu de journée nous permettra d’avoir un avant goût de la ville. Notre hébergement est situé en dehors de la ville, vers l’aéroport. Trop tard pour trouver un hôtel à petit prix, on a du choisir de s’éloigner un peu. Mais le side nous permettant de nous déplacer c’est tout à fait jouable.

Péage urbain

La ville a adopté un système de péage urbain, comme Göteborg et Londres. Celui-ci fonctionne uniquement la semaine par contre ce sera la surprise en rentrant car c’est fait à partir des plaques d’immatriculation. A priori, cela devrait nous coûter que 5 à 6CHF pour le vendredi.

Parking

Evidemment, comme toute ville importante de nos jours, le parking y est cher. Le système de zones adopté à Stockholm est un peu déstabilisant pour un étranger. En gros on regarde le numéro de la zone où on se gare, on trouve un parcomètre, on met sa carte en indiquant notre zone « Taxa 2 » par exemple et le temps que l’on veut rester. Comme à Copenhague.
Pour le parking, dans les zones touristiques, tout est payant ou presque 24/24 et pas donné.

Configuration de la ville

La ville est composée de nombreux ponts et tunnels car c’est une succession d’îles et de presqu’îles que l’on enjambe en permanence.
Il y a le Norrmalm (quartier nord), le Sodermalm (quartier sud), le Gamla Stan (île au centre). C’est très bien connecté en transport en commun, un peu plus complexe pour s’y retrouver en voiture.

Quartiers de Stockholm

Des travaux…partout

La ville est pour ainsi dire éventrée de travaux. Ils sont visiblement en train d’entreprendre des changements majeurs et quel que soit où se porte ton regard il y a des grues. Les routes sont chamboulées également, des accès interdits, des ponts inutilisables. Bref, un vrai parcours su combattant.

stockholm-roadtrip

Une ville aux multiples visages

Suivant le quartier où l’on se trouve, on a l’impression d’être dans une autre ville. Il y a des quartiers d’immeubles un peu modestes dans les quartiers bobos (Sofo), des immeubles cossus, presque haussmaniens au centre, les façades aux briques rouges rappelant les villes de hollande ou du nord de l’Angleterre et des maisons resserrées presque type méditerranéennes formant des allées étroites débouchant sur des petites places avec un arbre au milieu (Gamla Stan).

Bien que l’on entende parler de nombreuses langues quand on se promène dans la ville (espagnol, allemand, russe, finlandais…) la quasi totalité des véhicules que nous croisons sont suédois.

Terre de vikings

J’avais imaginé – à tort – que la terre des vikings était plutôt danoise. La ville de Stockholm regorge de références, des restaurants vikings, de bars mais aussi de petites échoppes de souvenirs qui vendent des objets d’inspiration vikings décorés de runes.

Hétéroclite

Je ne sais pas si c’est le découpage de la ville si particulier qui donne ce sentiment morcelé mais nous avons de la peine à nous former une image de la ville. Elle est multiple.

Culturelle

Les musées ne manquent pas au point où il est presque difficile de choisir.
On aurait voulu visiter le musée Vasa célèbre pour le bateau de ce Roi infortuné qui vit son bateau couler à peine parti du port (ce qui permis de le ressortir et de le restaurer intact près de 300 ans après). Il y a aussi le musée Viking qui retrace l’histoire des peuples scandinaves.
J’aurais voulu visiter un musées d’art contemporain aussi mais ce sera finalement le musée de la photographie que nous choisirons: Fotografiska.

stockholm-roadtrip

Des fermetures bonne heure

Par question ici de flâner tardivement dans les boutiques. A 17h tout ferme. Hormis les échoppes touristiques à Gamla Stan, pas question de s’étendre. Les suédois dînent également tôt. A 18h on mange. Et les bars bouclent bonne heure puisque à 22h ils rangent les terrasses. Bref, on ne s’éternise pas, même si le coucher de soleil ne débarque qu’à 23h…

Ce que nous avons aimé

Le quartier Sofo et ses restaurants aux grandes terrasses

stockholm-roadtrip
stockholm-roadtrip
stockholm-roadtrip

La version Suédoise du Tea Time anglais: le FIKA

Fika stockholm-roadtrip

Le quartier Gamla Stan même si notre plus grand regret est de ne pas avoir pu visiter ce magasin de science fiction

stockholm-roadtrip

Le quartier de Sodermalm dans lequel on trouve des artisans locaux et des boutiques plus typiques (et beaucoup de second hand).

Une impression de douceur flotte dans la ville. C’est plutôt très familial (les familles sortent au restaurant avec les enfants en poussette) et accessible.

stockholm-roadtrip
stockholm-roadtrip
stockholm-roadtrip

Par contre les gens sont assez discret (cela me rappelle la suisse). Beaucoup nous ont dévisagé dans le side mais très peu ont osé s’approcher ou faire des photos. Même les flics n’ont pas osé. L’un d’eux a prix une photo en pirate 😉

Ces grands vikings au coeur tendre forment un peuple de grand gentils à l’image de Tiny, notre hôte au Aifur (lire l’article sur l’expérience viking @AIFUR).

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *