Bienvenue à københavn

On aura l’occasion de voir Copenhague en deux fois. On aurait bien voulu y passer 2 nuits mais faute d’hébergement disponible deux jours d’affilée on logera à 30km de la ville la première nuit, puis dans un autre hébergement plus proche de la ville le lendemain.

Nous voici arrivés à Tastrup! L’hôtel est typique d’une banlieue d’affaire – donc sans charme – mais facile d’accès. Une drôle de sculpture orne le rond point donnant le sentiment étrange d’arriver dans une ville communiste d’après guerre. C’est d’ailleurs pas la dernière fois que nous ressentirons cette influence soviétique sur les bâtiments à Copenhague.

WTF?!
C’est très soviétique comme immeuble, non?

Il est encore tôt (17h) donc on décide de sortir pour découvrir la capitale. Arrivés dans le quartier de Tivoli, on découvre une ville moderne, active, vibrante d’énergie. Et pour cause, le quartier est l’épicentre avec un parc d’attraction permanent (il paraitrait qu’il ait inspiré Disney pour ses parcs), un food hall impressionnant et une zone piétonne immense.

Après un tour du quartier assez sommaire, on ira se restaurer dans le food hall de Tivoli.

Bien qu’il soit déjà tard, il fait encore plein jour, ce qui est un peu perturbant. Le soleil se couche véritablement plus tard à cette latitude. A 22h30 il fait encore jour. Sur la place on distingue un thermomètre géant à l’angle d’un immeuble. La graduation vous laisse une idée précise des températures moyennes 😉 Il descend autant qu’il monte…

On se réjoui presque du lendemain pour en voir plus. Après les conseils – précieux – de Serge, on choisi d’aller voir le quartier Hippies de Christiania.

Je m’attendais à un Camden un peu déjanté et j’ai été un peu déçue. L’univers alternatif, les tags et quelques échoppes sont bien là mais à part des vendeurs de beuh il n’y a presque rien. Ça empeste littéralement. Une petite aire de skateboard et deux espaces artistiques fermés, nous laisseront un sentiment d’inachevé. J’avoue que j’avais eu qu’une envie, c’était de fuir. Je pensais trouver des graveurs, des artistes, de la musique, des hippies… et on a eu des paumés/camés en train de s’acheter leur dope. Bref, assez bof.
On voulait ensuite voir le quartier des food trucks, lui aussi un peu alternatif. On a tourné et tourné – et au passage traversé des quartiers vraiment sympas qui ne sont pas sans rappeler la Hollande, mais on a jamais trouvé 😉 Des canaux, des immeubles avec un accès à l’eau et un joli port avec des grandes promenades.

Du coup on s’est rabattus sur le centre ville. On retourne à Tivoli et à notre food Hall pour gouter des spécialités danoise « Smorrebröd » sorte de tartines à base de saumon, hareng, crevettes principalement mais également de poulet, bacon etc. Le pain noir (proche du pain allemand) qui soutient la tartine est « costaud » mais c’est plutôt assez bon.

On s’est parqué dans un parking public. Nous n’avons vu aucune place moto dans la ville, donc pas question de se prendre une prune. Pour faire simple d’ailleurs on est allé le matin faire le check-in à notre auberge de jeunesse où on a déposé les bagages et la GS. On voyage à 4 sur le side ce qui nous évite de payer deux fois pour le parking.

Des vélos, des vélos. Il y en a partout et ils sont dangereux. On a manqué de se faire renverser plein de fois. Ils ont des voies royales mais ne sont pas pour autant très sympas avec les piétons. Et en moto je contrôle 4 fois pour être sûre de ne pas m’en emplafonner un. Ils débarquent de nul part. Leurs pistes cyclables sont parfois pas spécialement indiquées (c’est comme un prolongement du trottoir) et si tu n’es pas habitué ou vigilant, tu peux en renverser un à une intersection. Donc méfiance!

Au programme on décidé d’aller voir le port, les rues piétonnes, sans oublier le Lego store. Il faut dire que les filles voulaient compléter leur stock avec des pièces spéciales. On aura pas trouvé tout ce que l’on cherchait, mais le vendeur a été absolument génial et a aidé les filles à trouver les figurines collector qu’elles voulaient.
Bref, le top!

La rue piétonne se prolonge sur quelques kilomètres. C’est super agréable. Par contre il y a un nombre impressionnant de mendiants d’origine des pays de l’est je dirais? Ah et visiblement l’église de scientologie a son siège ici avec inscription en lettre dorées aux vues de tous…

Les rues sont noires de monde. Le parcours depuis Tivoli jusqu’à Nyhavn se fait presque exclusivement en zone piétonne. On traverse des places, un jardin. C’est très joli.

Au bout, on découvre le fameux quartier de Nyhavn. C’est sublime. Niché des deux côtés d’un canal se trouvent des maisons toutes colorées et assez typiques.

L’ambiance est bon enfant. On fera les touristes en s’arrêtant pour prendre une bière à une des terrasses. C’était super agréable.
Voici quelques images de la ville. On voit bien l’influence flamande et anglo saxonne sur l’architecture, non?

La fin de la journée approche et on choisi de retourner vers le parking. J’avoue que le retour m’a semblé long. On en a plein les pattes.
Mais on ne doit pas trainer car l’auberge de jeunesse où on loge ce soir a – au providence! – des machines à laver que l’on compte bien utiliser. Alors retour à notre hébergement pour une nuit bien méritée.
Et pour s’occuper pendant les lessives, Lisa et Jean feront une partie de babyfoot 😉

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *