Ressortir pour se faire la main

Après un hiver calfeutré pour cause de soucis de santé, j’avoue que j’avais hâte de savoir si je pouvais rouler de nouveau. Je suis encore facilement fatiguée, du coup on doit y aller de manière progressive.

L’envie est forte alors on commence soft. 85km de jardinage autour du Mollendruz un vendredi soir. La température est douce, les routes presque vides. C’est le pied. Je ne force pas trop mais comme j’ai oublié mon bras de contention, je souffre en rentrant.

Le lendemain, rebelote.

On part cette fois ci depuis le Marchairuz pour faire un tour à peu près équivalent (110km). Je suis étonnamment peu fatiguée, malgré la sortie de la veille. Mon bras me fait moins mal (je n’ai pas oublié mon manchon ce coup-ci). La balade est plaisante.

Et si on faisait un nouvel essai?

Cette fois-ci l’occasion de retrouver des amis avec donc un rythme plus soutenu. C’’est plus physique et plus dur mais je tiens le choc des 150km dans trop de dégâts.

Le bilan du we est donc positif. Je peux visiblement de nouveau rouler.

Je dois pour le moment y aller encore molo car j’ai des douleurs au ventre un peu forte le soir. Il me faudra 2 jours pour récupérer, preuve que je ne suis pas encore remise.

Mais tous les réflexes et le plaisir sont de retour et ça, ça fait du bien au moral.

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *