Un Rallye routier, une première pour jean

Il faut croire que la GS donne vraiment des ailes.

Le challenge

A la proposition de nos amis de Actumoto de participer au Moto Tour Séries, un Rallye routier en Tunisie, Jean n’a pas résister à la tentation. Il faut dire que l’opportunité est unique. Il a pu participer dans l’équipe de la « Rookie Académie » qui accueille et encadre les pilotes novices qui veulent se frotter à leur premier Rallye en compagnie d’un coach chevronné, aka Sébastien Lagut.

Le jeune homme est tout sauf un novice (il a remporté le moto Tour plusieurs fois) et il s’avérera être un coach hors paire. La rookie académie est un moyen de faire la course dans être chronométré. Mais si le pilote le souhaite, il peut à tout moment se tester et faire un temps. Ils recueilleront d’ailleurs une fille en cours de route, plus rassurée de débuter avec eux qu’en compagnie du groupe.

Le rallye

Le rallye dure 5 jours. Il débute à Marseilles où les pilotes se rejoignent pour embarquer à bord du ferry à destination de Tunis. Il y a toutes sortes de pilotes, de tous niveaux et avec toutes sortes de motos. Des KTM et des GS bien sûr mais aussi de R1, des CB500, une royal enfield et mêmes quelques quadro.

Une fois arrivé sur place, ils auront une brève liaison, précédée par un défilé dans les rues de Tunis et un accueil en grande pompes par les élus locaux. Ils seront également rejoints par des tunisiens qui vont concourir avec eux.

Accueil à Tunis

Une fois le point de ralliement atteint, c’est parti pour 5 jours de Rallye avec un enchainement de liaisons – où le respect d’un temps moyen est capital si on ne veut pas prendre des pénalités – et de spéciales sur routes ouvertes chronométrées (généralement 5 à 6km).Départ de spéciale

Les pilotes partent à 30 secondes d’intervalle. Ils doivent se guider avec le roadbook imprimé qu’ils doivent scrupuleusement suivre (les aides électroniques type GPS sont interdites).

Roadbook

Le roadbook et ses difficultés

Le challenge est donc de comprendre (j’aurais pas été capable de suivre, sérieux, c’est vraiment pas évident à déchiffrer), suivre les instructions mais aussi et surtout faire des calculs pour ajuster les kilométrages. Le compteur de la GS ne donnant pas toujours le même kilométrage que celui indiqué, il retranche des km à chaque changement de direction afin de toujours rester caler sur le kilométrage indiqué. En fin de journée il y a jusqu’à 1.1km de différence. La prochaine fois il achètera un petit compteur rapporté qui permet de resynchronier en ajoutant ou otant les km de différence à chaque étape pour toujours rester sur le même kilomètrage que le roadbook.

Une ambiance magique

L’ambiance est chaleureuse et bonne. Les tunisiens sont merveilleux et l’accueil qui leur est réservé à chaque halte est super. Ils viendront en aide à plusieurs pilotes, souvent en refusant le moindre paiement alors qu’ils contribueront à sauver la course de plusieurs pilotes (en allant retrouver une jantes pour remplacer celle d’un pilote accidenté pendant la nuit, en soudant à froid le carter du side, en donnant leurs pinces pour recharger la batterie de sébastien notre coach…). Même si il y a eu des bémols sur l’organisation (un peu de cafouillage au début dans la signalisation d’un accident), tout se rode et tout fini bien. Les paysages sont mythiques (paysages de star wars à tataouine).

Paysages désertiques Les belles routes de la Tunisie

Quelques accidents

Plusieurs chutes auront lieu. Des plus ou moins conséquentes, mais fort heureusement rien de plus graves que quelques poignets cassés et clavicules. Le camion repartira tout de même avec un bon lot d’épaves…

les épaves

Le très célèbre lolo Cochet participe au Moto Tour et l’ambiance est fantastique. Tout en mauvaise foi de motard, donc parfait.

Si vous voulez en savoir plus, Jean a réalisé une petite vidéo pour Actumoto.

Les filles!

Les filles sont peu nombreuses mais bien présentes. La championne Sonia Barbot atomisera les temps de ses camarades tandis que Pauline, la conductrice d’un side R1 se fera remarquer avec une conduite spectaculaire et des temps canons.

Le side de Pauline

Cette expérience a plus que jamais motivé Jean à participer à d’autres rallye. Et qui sait, si on peut, le prochain sera en side!

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *