Réparations du Zeus – part 2

La pièce est arrivée mais entre temps j’avais demandé à Jean-Marc de me dire ce qu’il pensait de la direction.

Depuis que j’avais eu le side, je trouvais la direction flou. Par exemple, en ligne droite, si je lâchais le guidon, le side tirait à droite. J’ai toujours pensé que c’était normal, en raison du panier qui tire le centre de gravité. Mais j’avais tort.

Depuis notre dernier voyage en Angleterre, j’avais aussi trouvé que la direction devenait dure. Tourner nécessitait de plus en plus de force, mais comme j’avais eu une capsulite de l’épaule gauche, je pensais que c’était moi qui manquait de force. Il m’avait fallut faire un entrainement conséquent pour me remettre à me servir de mon bras. Mais je n’avais pas tout récupéré.

Bref, comme je fatiguais et le trouvais de plus en plus physique, j’avais demandé à Jean Marc de contrôler.

Ce qui lui a mis la puce à l’oreille c’est que je tirait à droite. Il a donc contrôlé lechâssis, et là….

Châssis fêlé ET tordu

Ce que j’avais pris pour un manque de force de ma part était un signe de fatigue du châssis. J’ai tapé une fois assez fort – en 2015 – le panier au tout début de nos balades (j’avais déclenché la sécurité anti-retournerment qui avait coupé l’injection). Je ne sais pas si le side avait été accidenté auparavant (son propriétaire a pu taper la roue aussi). Toujours est-il que depuis ce moment là les choses s’était aggravées mais sans que je m’en rende compte. Nos nombreux kilomètres (20’000km) et le nid de poule horrible en Angleterre avaient fini par achever le processus. Le durcissement que je ressentais et la nécessité de contrebalancer la traction du panier (en appuyant fortement sur ma poignée droite) étaient liée au châssis qui s’étant petit à petit tordu et fêlé avait fragilisé l’intégrité du side et tordu le support de la roue du panier.

Un bilan lourd

  • Châssis fêlé qu’il faudra découper, re-fabriquer avec le moule en possession de Jean-Marc et re-souder.
  • Rotule de la roue cassée (elle ne tenait carrément plus)
  • La courroie d’alternateur est de nouveau déchiquetée (comme quand j’avais tapé la roue en 2015. Le choc l’avait déplacé) car comme tout a bougé, elle ne tenait plus en place
  • Jante voilée
  • et plusieurs pièces abimées

En réalité, on frisait, sans le savoir, la catastrophe. Du coup il faudra 10 jours de plus à Jean-Marc et une rallonge financière conséquente (j’ai vendu un rein pour payer les travaux) pour venir à bout des réparations.

J’en ai profité aussi pour changer les poignées (trop grosses) pour des poignées avec un grip type cross, plus fines et plus agréables pour moi.

Robot réparé

Du coup, vu que cela a pris plus de temps que prévu pour réparer tout ça, jean-Marc a eu le temps de recevoir les pièces pour le robot. J’ai la dernière version (censée être un peu plus rapide) et il fonctionne à merveille

Retour in extremis

On récupèrera le side à peine quelques heures avant notre départ en weekend pour le Viro avec notre bande de potes de FRM. Retour sous une pluie fine et un sol gras-mouillé mais plaisir de retrouver un side totalement fonctionnel. Finalement il est pas si dur que ça!

 

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *